Nouthrè fiyètè chon pâ di hyinhyètè

En patois
En français

La Rotse l’è in fitha! Ma, portyè le patê l’a onko rin  trovâ dè mo po dre «championne»? Mathilde l’a gânyi la medâye d’ardzin, ma l’è de l’ardzin ke vô dè l’ouâ. Le titre dè Championne l’è farmo bin mertâ. On to grô bravô!

A l’ôtro bè dou mondo, in Corée, din ha vela ke l’a on non tan difichilo a prononhyi, nouthrè dzouno è nouthrè dzounètè l’i chon pâ arouvâ chin pêna. On pou bin dre ke chon chure pâ di hyinhyètè. Fô bin moujâ ke l’è pâ on piti l’afére. Du to piti, lè parin lè mênon de ché, de lé, po l’ou j’intrinâ. Fô atsetâ di j’éjè, di j’âyon, di botè, chin kontâ lè j’àrè è ti lè kilomêtre. Lè fô inkoradji, lè fèlichitâ, lè koncholâ kan l’an pâ to fê adrê. On dzouno, che l’a cha famiye dêri li, è ke l’è bin apoyi… i va yin. Kemin Mathilde. 

I moujo a cha dona, a chon chènia, chè chèrè, ma achebin a Henri, chon pére-gran ke dê ithre tan benéjé è fyê dè cha pitita fiye. Hou bounè dzin l’an pâ fê di chakrifitho po rin. Kan on vê chi bi fôri din lè gajètè, a la télé, è ha galéja foto ou mitin de la Rotse, on ch’achin têrubyamin orgoyà d’ithre de la kotse.

Anne Marie Yerly

 

 

Nos filles ne sont pas des faiblardes

La Roche est en fête! Mais pourquoi le patois n’a pas encore trouvé de mot pour dire championne? Mathilde a gagné la médaille d’argent, mais c’est de l’argent qui vaut de l’or. Le titre de championne, elle l’a fort bien mérité. Un tout grand bravo!

A l’autre bout du monde, en Corée, dans cette ville au nom si difficile à prononcer, nous jeunes et nos filles n’y sont pas arrivés sans peine. On peu bien dire que ce ne sont pas des faiblards. Il faut bien penser que ce n’est pas une petite chose. De tout petits, les parents les amènent  de-ci delà, pour s’entrainer. Il faut acheter du matériel, des vêtements, des chaussures, sans compter les heures et les kilomètres. Ils doivent les encourager, les féliciter, les consoler quand ils n’ont pas tout fait juste. Un jeune qui a sa famille derrière lui et qui est bien appuyé… il  va loin. Comme Mathilde.

Je pense à sa maman, à son papa, à ses sœurs, mais aussi à Henri, son grand père qui doit être si content et fier de sa petite fille. Ces bonnes gens n’ont pas fait de sacrifices pour rien. Quand l’on voit ce beau sourire sur les journaux, à la télé, et cette jolie photo au milieu de La Roche, l’on se sent terriblement fier d’être de la même région.

Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.