Peine pécuniaire pour l’assaillant du Service social

sam, 20. Jan. 2018

Le quadragénaire qui avait fracassé à la masse le bureau d’une assistante sociale, à Romont, a été condamné à 240 joursamendes, avec un sursis de trois ans.

FRANÇOIS PHARISA

L’homme de 42 ans qui avait asséné en janvier 2017 un coup de masse dans un bureau du Service social à Romont et blessé le chef du Service général échappe à une peine privative de liberté. Le juge de police du Tribunal de la Glâne, Grégoire Bovet, l’a condamné hier à une peine pécuniaire de 240 jours-amendes, avec sursis pendant trois ans – le jouramende est fixé à 10 francs – pour lésions corporelles simples, dommages à la propriété et menaces. Il l’a en revanche acquitté du chef d’inculpation d’infraction à la Loi sur les stupéfiants.

Le sursis est conditionné à deux règles de conduite: un suivi psychiatrique régulier…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...