Pixels et caetera

sam, 20. Jan. 2018

SUPERLATIF. J’ai donc utilisé pour la première fois de ma vie – il faut un commencement à tout – le site Airbnb pour une réservation d’une nuit chez un particulier, aimable, attentionné, poli, attentif et parfaitement plié à cet exercice de la location en amateur, bref, j’allais être aux petits oignons. A mon retour, dans ma boîte électronique, un message de sa part que je ne pouvais lire que si j’avais préalablement publié un commentaire en ligne sur la qualité de sa location. Une absence de commentaire pouvant être considérée comme une critique non exprimée, il fallait donc que je laisse mon avis pour avoir la paix. Cette forme douce de la délation
– un cheveu dans un lavabo peut briser les efforts d’un hôte – semble être devenue la commune mesure aujourd’hui. Et c’est ainsi que le…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses