Profilage criminel, ses origines

mar, 19. déc. 2017

La série Mindhunter raconte comment deux agents du FBI ont inventé une manière de comprendre les tueurs en série, jusque-là simplement considérés comme des fous.

Quantico, 1977. Droit dans ses bottes, le FBI file vers les années huitante. Les certitudes de ses dirigeants sont gravées dans le marbre. L’ombre d’Hoover plane encore. Les méthodes fonctionnent. Pas question de les changer. Les tueurs sont des fous et ne méritent qu’une chose: croupir au fond d’une cellule et attendre la mort.

Mais un nouveau venu, surdoué et surtout passionné depuis son plus jeune âge par les actes horribles commis par les criminels de son pays, veut bouleverser l’ordre établi. Il est persuadé que ces personnes, qui étaient jusque-là présentées comme des monstres sanguinaires, peuvent être utiles. Car, à…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...