Représenter les sans-voix

mar, 13. fév. 2018

Candidate surprise à la succession de Marie Garnier, l’indépendante Maya Dougoud veut convaincre ceux qui ne se sentent pas représentés. Cette juriste de 35 ans, arrivée en Suisse à l’âge de dix ans, verrait dans son élection un «magnifique signal».

ÉRIC BULLIARD

ÉLECTION
DU 4 MARS

Vous n’êtes pas connue, votre candidature est sortie de nulle part: d’où vous est venue cette idée?

Ça fait un moment que j’observe la politique. Un des thèmes qui me tient le plus à cœur, c’est le bilinguisme. J’ai participé au premier conseil des jeunes, en 1998, et nous avions demandé que le canton fasse quelque chose dans ce domaine. Vingt ans après, rien n’a été fait.

Au moment de l’affaire avec Marie Garnier, des mots durs ont été utilisés, vis-à-vis du canton. On a commencé à douter de nos représentants…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Mais c’est quoi le problème avec la piscine de Bulle?

En juillet, la ville de Bulle annonçait qu’elle reportait d’une année les travaux de rénovation de sa piscine extérieure. En cause: une procédure retardée par huit oppositions. Le bruit que pourraient produire la piscine et ses nouvelles infrastructures préoccupe.