Samedi cinéma

mer, 24. Jan. 2018

PAR YANN GUERCHANIK

Paul (Matt Damon), juste avant le grand saut dans le petit.

12 cm, c’est bien DOWNSIZING. En 1989, Chérie,j’airétrécilesgossesse présentait comme une succession de scènes illustrant les défis que des héros rapetissés devaient affronter dans un monde devenu gigantesque. La pelouse changée en forêt amazonienne, une simple mouche en dinosaure, un bol de Cherrios en mer déchaînée. On en attendait autant de Downsizing, les progrès du numérique en plus. Raté!

A vrai dire, le dernier film d’Alexander Payne confine à l’arnaque. Il pourrait raconter la même histoire avec des gens de taille réelle que ça n’y changerait pas grand-chose. Mais, là où on ne l’y attendait pas, Downsizingménage tout de même quelque intérêt.

L’histoire? Paul Safranek (Matt Damon du côté burlesque de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.