Tom Petty, la voix des sans-voix

jeu, 05. oct. 2017

HOMMAGE. Vu d’ici, Tom Petty était pour beaucoup un inconnu. Sous ses airs d’ange blond, la dégaine de sudiste et la voix charnelle, l’homme ne faisait pas la une des magazines, il ne jouait pas dans les stades et il se produisait encore plus rarement en Europe. Avec son groupe, The Heartbreakers, Tom Petty était néanmoins l’un des plus importants conteurs de l’Amérique moderne. Son cœur s’est fendu lundi, à l’âge de 66 ans.

Né dans la Floride des sans-grades, Tom Petty est devenu la voix des sans-voix. Comme son «frère» Bruce Springsteen, il ciselait des histoires de gens ordinaires, avec cette écriture trempée à l’encre de la pertinence. De Refugee à Freefallin’, il réconciliait ses angoisses, mais, surtout, il réconciliait les Américains avec eux-mêmes. Il n’est d’ailleurs pas étonnant…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...