Un automobiliste refuse de reculer face à un bus

sam, 20. Jan. 2018

Une voiture face à un bus avec peu d’espace pour croiser, la logique voudrait que l’automobiliste opère un repli stratégique. La scène, décrite dans une ordonnance pénale, est tout autre. A la hauteur de la porte de Berne à Fribourg, le conducteur d’un véhicule privé a estimé laisser suffisamment de place à la navette des transports publics. Plutôt que de reculer, il a coupé le moteur et est resté sur le côté pendant cinq longues minutes, le temps d’injurier le chauffeur de bus. Dans une ordonnance pénale, l’automobiliste a été reconnu coupable de contrainte, d’injure et de violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires. Il a été condamné à 50 jours-amendes avec sursis et à une amende de 800 francs.

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.