Un automobiliste refuse de reculer face à un bus

sam, 20. Jan. 2018

Une voiture face à un bus avec peu d’espace pour croiser, la logique voudrait que l’automobiliste opère un repli stratégique. La scène, décrite dans une ordonnance pénale, est tout autre. A la hauteur de la porte de Berne à Fribourg, le conducteur d’un véhicule privé a estimé laisser suffisamment de place à la navette des transports publics. Plutôt que de reculer, il a coupé le moteur et est resté sur le côté pendant cinq longues minutes, le temps d’injurier le chauffeur de bus. Dans une ordonnance pénale, l’automobiliste a été reconnu coupable de contrainte, d’injure et de violence ou menace contre les autorités et les fonctionnaires. Il a été condamné à 50 jours-amendes avec sursis et à une amende de 800 francs.

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

L'incendie de la scierie Despond «vraisemblablement intentionnel»

L'incendie qui avait touché la scierie Despond, au soir du 27 juin 2018, était «d'origine humaine et vraisemblablement intentionnel», affirme la police cantonale. Toutefois, le ou les auteurs n'ont pour l'heure pas été identifiés. L'instruction conduite par le Ministère public est suspendue.