Un nouveau coup dur pour l’imprimerie Saint-Paul

sam, 04. nov. 2017

Entre 25 et 30 postes seront supprimés dans le secteur de l’impression du groupe Saint-Paul. Ses trois imprimeries, dont GlassonPrint, fusionneront au 1er janvier 2018.

ÉCONOMIE. Le verdict est tombé: c’est 25 à 30 postes qui seront supprimés à l’imprimerie Saint-Paul. Terrible coup dur pour les collaborateurs de ce secteur d’activité. «Nous privilégierons les départs naturels, mais nous ne pourrons pas éviter des licenciements. Ils seront prononcés d’ici la fin de ce mois», assène Thierry Mauron, directeur du groupe Saint-Paul.

Une décision motivée par des raisons économiques. La branche est en crise. En Suisse, de 2005 à 2015, on est passés de 30 600 travailleurs à 15 600, selon les statistiques de Viscom.

L’imprimerie Saint-Paul n’a pas échappé à cette évolution: de plus de 200…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...