Un regard sur la «suissattitude»

jeu, 08. fév. 2018

LIVRES
Elodie Glerum

ERASMUS
D’autre Part, 160 pages

ERASMUS (programme d’échange d’étudiants et enseignants), nous y sommes. Jeune auteure, Elodie Glerum nous plonge dans un monde où le vocabulaire des jeunes est présent – «il spliffe» –, mais pas seulement. Erasme de Rotterdam (humaniste du XVe siècle) se trouve là aussi. Et l’humain se situe au milieu de ses préoccupations. Six nouvelles a priori disparates. Le fil rouge, pourtant, apparaît tel «une forme de comportement suisse». Le jeune étudiant qui, pour se sortir d’une colocation scabreuse dit: «Etre suisse c’est savoir être neutre.» Le prof condamné par la maladie qui n’accepte que sceptique sa rémission. Cette jeune fille qui préfère subir sa laideur, car de toute manière sa sœur s’est grillée avec sa beauté et son succès. Erasmus…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

La télécabine contrainte de tirer la prise

En manque de liquidités et en situation de surendettement, la société Télécabine Charmey - Les Dents-Vertes en Gruyère SA dépose le bilan. Le juge prononcera vraisemblablement la faillite.

La poursuite des activités aurait risqué de péjorer encore la situation financière de la société, entraînant l…