Une éternité retrouvée

jeu, 11. Jan. 2018

BANDE DESSINÉE
Jean Dufaux et Theo Caneschi

MURENA, T. X, LE BANQUET
Dargaud

La couverture constitue en soi une audace: une tête de cochon posée sur un plat, les yeux cousus, la bouche ouverte. Le dixième chapitre de Murena nous replonge dans la Rome de Néron façon Jean Dufaux, celle du sang, de la violence, du sexe et de la mort. La Ville éternelle vient de brûler, les chrétiens en sont accusés, l’empereur aussi. Le banquet est servi, les invités sont assis. Qui s’en sortira vivant?

Cette série au succès phénoménal et mérité aurait pu disparaître après son neuvième tome, il y a quatre ans, avec le décès subit de son dessinateur vedette Philippe Delaby. Qui de mieux pour reprendre le flambeau qu’un artiste italien habitué du récit historique? Theo Caneschi se révèle à la hauteur, marchant…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...