Une atmosphère et du vide tout autour

sam, 13. Jan. 2018

Guillaume Prin signe sa première création à Nuithonie. BleuNuit Hôtel installe une atmosphère de film noir, glauque et pesante. Et c’est à peu près tout.

ÉRIC BULLIARD

L’intention semble claire: créer un malaise et rappeler l’ambiance des films noirs américains. Bleu Nuit Hôtel, que le Fribourgeois Guillaume Prin (connu d’abord comme comédien) crée à Nuithonie avec sa compagnie AGP, se déroule dans une atmosphère glauque et poisseuse, au parfum des années 1970.

L’hôtel en question, décati à souhait, suinte l’ennui et la misère: àl’évidence, le metteur en scène a soigné la reconstitution, jusqu’aux lumières, aux costumes, aux objets. Mais il donne l’impression de s’en contenter.D’accord, il aime tellement le cinéma qu’il multiplie les clins d’œil, d’accord, il réussit à installer une…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...