Une salle borgne et des écrans pour veiller sur l’espace aérien

mar, 09. Jan. 2018

SOPHIE ROULIN

Quelques points verts illuminés sur un polygone non défini noir. Autour, un arrièreplan anthracite avec d’autres points lumineux verts. A côté de chaque point, des lettres et des chiffres, verts eux aussi, incompréhensibles pour le néophyte. «Tout est très virtuel ici, admet Jean-Luc Gassmann. Ces codes définissent chaque avion, leur altitude et leur destination. Si je vous mets les lacs et les frontières suisses, vous y voyez plus clair? Je peux même vous mettre le Moléson.»

Le Gruérien n’a pas perdu ses repères même s’il travaille au centre de contrôle aérien de Genève depuis 1989 et qu’il s’est établi sur la Côte. Menuisier de formation, il s’est pris de passion pour l’aéronautique en découvrant le vol en aile delta. Son intérêt l’a mené à suivre la formation de…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.