À CRAN ET À CROC

sam, 03. mar. 2018

Pourquoi je n’ai pas regardé le documentaire Prédateurssur France 2 mardi soir? Parce que j’avais autre chose à faire. Je devais participer à un groupe de parole d’hommes à propos de #balancetonporc, mais, en raison du froid, je dois l’avouer, j’ai décommandé les mecs introspectifs et j’ai suivi, sur RTS2, Young Boys-Bâle en demi-finale de la Coupe suisse. Pourtant, Prédateurs, c’était pas mal, bien filmé, une bonne narration, à en juger un extrait vu lors de la mi-temps. Mais que voulez-vous, le côté loi de la nature, que le plus fort gagne, prédateur et proie, mange ou soit mangé, ça ne passe pas à la maison. Cette façon tordue d’appuyer par l’exemple du monde animal la promotion du libéralisme, des lois du marché, de la hiérarchie du monde du travail, la place du fort, la conquête du…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une gravière qui refait surface crée des remous à Botterens

L’ouverture prochaine de la gravière de Champ-Vuarin a surpris de nombreux voisins. A leur demande, une séance d’information aura lieu ce soir avec l’exploitant, Grisoni-Zaugg. L’ancienneté du permis de construire, délivré en 2000, soulève plusieurs questions.