Castella n’avait aucune chance…

mar, 27. mar. 2018

Impensable! Il y a six mois, l’hypothèse d’un deuxième libéral-radical gruérien au Conseil d’Etat aurait fait rire les canards. Le kamikaze allait devoir faire face au vote des femmes, à l’habituel rééquilibrage du deuxième tour et à beaucoup d’autres vents tempétueux… Aucune chance.

Voilà Didier Castella élu et sans la moindre difficulté. Car ce qui frappe le plus dans son élection, c’est l’ampleur du score: 7000 voix d’avance. L’habitant de Pringy a devancé sa concurrente dans tous les districts, à l’exception de la Broye, patrie de Valérie Piller Carrard. Même la commune de Villars-sur-Glâne, pas connue pour pencher à droite, s’est donné un homme libéral-radical. C’est dire.
Didier Castella doit sa victoire à sa personnalité, rassembleuse, ainsi qu’à un alignement de planètes…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.