Castella n’avait aucune chance…

mar, 27. mar. 2018

Impensable! Il y a six mois, l’hypothèse d’un deuxième libéral-radical gruérien au Conseil d’Etat aurait fait rire les canards. Le kamikaze allait devoir faire face au vote des femmes, à l’habituel rééquilibrage du deuxième tour et à beaucoup d’autres vents tempétueux… Aucune chance.

Voilà Didier Castella élu et sans la moindre difficulté. Car ce qui frappe le plus dans son élection, c’est l’ampleur du score: 7000 voix d’avance. L’habitant de Pringy a devancé sa concurrente dans tous les districts, à l’exception de la Broye, patrie de Valérie Piller Carrard. Même la commune de Villars-sur-Glâne, pas connue pour pencher à droite, s’est donné un homme libéral-radical. C’est dire.
Didier Castella doit sa victoire à sa personnalité, rassembleuse, ainsi qu’à un alignement de planètes…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Bulle, l’immobilier se déconnecte de la réalité

On construit toujours beaucoup à Bulle alors que le taux de vacance est en nette hausse.

D’importants projets sont pourtant en préparation, poussés par des promoteurs volontaristes.

Investisseurs institutionnels et observateurs en appellent à ralentir le rythme.

JEAN GODEL

ENQUÊTE. A Bulle, les immeubles continuent de pousser comme des champignons après la pluie. Pourtant, les conditions du marché de l’immobilier ont changé. Ainsi le tau...