L’Institut La Gruyère ne trouve pas de repreneur

sam, 31. mar. 2018

Fondé en 1949, l’Institut La Gruyère fermera donc ses portes en juin prochain.

Sa directrice Anne Butty Revaz revient sur les causes de son déclin.

Depuis deux ans, elle a pourtant multiplié les tentatives de sauvetage, sans résultat pour l’heure.

JEAN GODEL

Alors que les témoignages se multiplient, notamment sur le site de LaGruyère, après l’annonce de la fermeture, au 30 juin prochain, de l’Institut La Gruyère (notre édition du 22 mars), sa directrice Anne Butty Revaz revient sur les causes de cette fin abrupte.

Le déclin s’opère dès le début de la crise du franc fort, dans les premiers mois de 2015: «Dès ce moment, il a été bien plus difficile de recruter à l’étranger. Nous n’étions plus du tout concurrentiels.» Une clientèle étrangère qui représente environ 40% du total. Cela a…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...