La crise politique couve dans le chef-lieu glânois

jeu, 01. mar. 2018

PAR FRANÇOIS PHARISA

«Je n’ai pas été candidat et élu pour ne rien pouvoir faire ou presque. Refusant d’en être réduit à cela. J’en ai tiré les conséquences.» Pascal Delabays quitte avec effet immédiat le Conseil communal de Romont. Las de ne pas pouvoir «exercer son mandat sereinement». Fatigué de voir son «action empêchée et diminuée par une collégialité difficile et par une opposition, systématique et orchestrée, contre tous les projets importants».

Le démocrate-chrétien de 60 ans, responsable du dicastère des affaires sociales, de la santé et de la jeunesse, avait rejoint l’Exécutif en 2011. Il sera remplacé par le premier vient-ensuite, Thierry Schmid, 47 ans, président du PDC romontois et responsable des ressources humaines chez Alpiq à Lausanne.

Les motivations de départ de Pascal…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.