Le casse-tête des remplacements

sam, 31. mar. 2018

Quand il faut trouver un remplaçant pour pallier l’absence d’un enseignant à l’école primaire, «c’est la croix et la bannière», dénoncent dix députés, membres des cinq groupes politiques siégeant au Grand Conseil. Dans un mandat déposé cette semaine, ils demandent au Conseil d’Etat «de faire un bref état des lieux» de la problématique et, surtout, «de prendre des mesures énergiques», «de proposer au moins une solution, fût-elle provisoire dans un premier temps» pour soulager les responsables d’établissement et les enseignants. Car, selon eux, la situation est actuellement «tout simplement inacceptable». Ils expliquent que les responsables d’établissement rencontrent toutes les peines du monde à dénicher des remplaçants quand le titulaire de classe doit s’absenter en raison d’un congé…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chez la famille Gremaud, un quotidien digne d’une colo

Christelle et Laurent Gremaud viennent d’accueillir leur quatorzième enfant.

L’une des plus grandes familles de la Gruyère vit dans sa maison de Marsens une existence presque tranquille.

L’organisation familiale repose en partie sur la collaboration des plus grands qui se chargent avec plaisir de la garde des petits.

CLAIRE PASQUIER

FAMILLE NOMBREUSE. «Certains disent qu’on ne fait pas assez d’enfants en Suisse. D’autres qu’on est t...