Le Magic Pass s’étend à l’été et à cinq stations supplémentaires

jeu, 08. mar. 2018

PAR SOPHIE ROULIN

Ce premier hiver enneigé aura été très favorable au Magic Pass et à ses 25 stations. A fin février, le chiffre d’affaires global était en hausse de 10% et les estimations laissent entrevoir une augmentation de 25% en fin de saison, comme l’ont annoncé hier les responsables de la coopérative Magic Mountains Cooperation fondée en avril 2017. A l’occasion d’un point presse organisé à Lausanne, ils ont également lancé la mise en vente de la nouvelle mouture du Magic Pass. Il donnera désormais accès à 30 stations et s’étendra à la saison estivale.

«La grande inconnue en début de saison restait le nombre de ventes qu’on allait encore faire à nos caisses», relève Antoine Micheloud, directeur des remontées mécaniques de Moléson et membre du conseil de la coopérative. Au 28 février, les chiffres à disposition montraient que non seulement le nombre d’abonnements vendus était supérieur à celui de la saison dernière, mais que le chiffre d’affaires réalisé aux caisses devrait l’être aussi.

«C’est une bonne affaire»

«Donc oui, le Magic Pass est une bonne affaire», affirme Antoine Micheloud. A eux seuls, Crans-Montana et Télé Villars-Gryon-Les Diablerets représentent 50% des journées skiées sur l’ensemble des domaines du Magic Pass. «Pour ces destinations-là, une hausse du chiffre d’affaires de 25%, pour autant qu’elle se confirme, est énorme, avance le directeur de Moléson. Habituellement, la météo et l’enneigement font varier de 5 à 7% leurs recettes. C’est donc clairement le Magic Pass qui influence la fréquentation.»

Pour Moléson, qui représente 0,97% des journées skiées à l’échelle de la coopérative, les données montrent qu’environ 30% des clients sont des détenteurs de l’abonnement. «Nous réalisons donc encore 70% de notre chiffre par des ventes aux caisses. C’est ce que nous espérions.» La station gruérienne, qui fermera en fonction de l’enneigement, devrait afficher une hausse entre 18 et 20%.

De 25 à 30 stations

A fin février, 2,177 millions de journées de ski avaient été enregistrées pour l’ensemble des 25 stations. Ce qui représente une hausse de 30% par rapport à la saison 2016-2017. «Les résultats sont réjouissants pour tous les partenaires, les petites stations font des bonds extraordinaires, comme Rathvel avec 220% ou même les plus grandes, comme Crans-Montana avec plus de 30%», souligne le communiqué diffusé à l’issue de la conférence de presse. De quoi doper l’enthousiasme de la coopérative qui a mis en vente hier la deuxième version de son abonnement. Cinq nouvelles stations seront accessibles avec ce Magic Pass 2. Il s’agit de l’Espace Dent-Blanche (Evolène, La Forclaz, Arolla), de la vallée de Joux (L’Abbaye, L’Orient, Le Brassus) et de la Riviera (Les Pléiades, Les Rochers-de-Naye).

«Les demandes de ces nouvelles venues ont été traitées au cas par cas, indique Antoine Micheloud. La coopérative n’a pas de stratégie d’évolution géographique.» En revanche, elle souhaite voir se développer l’intensité des activités des stations partenaires. «Je sens aussi un bel esprit de solidarité entre les entités et je m’en réjouis», ajoute le directeur de Moléson.

Première mondiale en été

Autre grande nouveauté de ce Magic Pass 2: l’abonnement concerne aussi la saison estivale puisqu’il sera valable du 12 mai 2018 au 10 mai 2019. Seize stations seront ainsi accessibles. «A ma connaissance, il n’existe pas dans le monde d’autres abonnements avec une telle portée à la saison estivale», souligne Antoine Micheloud. Il s’en réjouit d’autant plus que les stations fribourgeoises sont bien situées pour bénéficier des visites des détenteurs du Magic Pass. «Notre canton et le canton de Vaud comptent le plus grand nombre d’abonnés. Géographiquement, ils sont proches de nos installations et ça nous ouvre de belles perspectives sachant que l’été amène beaucoup d’excursionnistes.»

L’envie de proposer un abonnement estival commun existait depuis quelques années au sein des Remontées mécaniques Alpes fribourgeoises (RMAF), mais les questions financières n’avaient pas trouvé de réponse. Devant le succès rencontré par le Magic Pass, les RMAF ont annoncé qu’elles renonçaient à leur abonnement de saison commun (lireci-dessus). ■


Fin de l’abo cantonal

Avec la confirmation du succès du Magic Pass et le lancement de sa nouvelle mouture, les Remontées mécaniques Alpes fribourgeoises (RMAF) ont décidé de renoncer à leur abonnement commun. Elles l’ont annoncé hier par le biais d’un communiqué.

«Alors que les ventes d’abonnements de saison des Alpes fribourgeoises se situaient entre 2500 et 3000 unités ces dernières saisons, seules quelques centaines ont trouvé preneur pour la saison 2017-2018», constatent les RMAF. Avec le Magic Pass, cet abonnement cantonal a perdu de son attrait. Il ne sera donc plus vendu. «La poursuite de la commercialisation d’abonnements de saison par destination est laissée à l’appréciation de chaque société», précise le communiqué.

Les élèves de 5e Harmos continueront, eux, de bénéficier de la gratuité sur les domaines du canton. SR

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une pédopsychiatre menacée d’interdiction de pratiquer

Le Ministère public a requis, hier, l’interdiction du droit d’exercer la médecine à une pédopsychiatre fribourgeoise. Ses prétendus faux certificats médicaux auraient contribué au placement dans un foyer, à tort, d’un enfant de 3 ans et demi durant une période de six mois.

CHRISTOPHE DUTOIT

Le cas est rare, mais lourd de conséquences. Entre jeudi et vendredi, il aura fallu plus de dix heures d’audience devant la juge ...