Le Ministère public forcé d’enquêter

mar, 13. mar. 2018

Le propriétaire du Moderne avait recouru contre le refus du Ministère public d’entrer en matière sur sa plainte pour dommage à la propriété.

Le Ministère public est invité par la Chambre pénale du Tribunal cantonal à enquêter plus à fond. En novembre dernier, il refusait en effet d’entrer en matière sur la plainte contre inconnu pour dommage à la propriété déposée le 7 septembre par Michel Acquaroli. Le propriétaire du Moderne, qui a recouru contre la décision, a donc été entendu, annonçait LaLibertéd’hier.

On s’en souvient, Michel Acquaroli avait déposé sa plainte à la suite des importants dommages causés aux peintures murales de Jacques Cesa et Massimo Baroncelli lors du retrait de la tapisserie qui les recouvrait. Une opération confiée à une entreprise de peinture en bâtiment– il…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses