Le théâtre vu comme un jeu de l’esprit

mar, 13. mar. 2018

François Berléand était vendredi la vedette de Moi,moi et François B. Une étrange pièce où le comédien est enlevé mentalement par un auteur.

ÉRIC BULLIARD

Le rideau s’ouvre sur François Berléand, applaudissements dans la salle. Accueil chaleureux, vendredi à la salle CO2 de La Tour-de-Trême, pour la vedette parisienne, tête d’affiche au point de voir son nom figurer dans le titre de la pièce (ou presque): Moi, moi et François B. Avec ce B. comme Berléand, mais pas tout à fait. Parce que c’est lui, mais pas totalement: c’est lui qui joue un comédien qui joue lui. Rien n’est simple, dans ce Moi, moi et François B. et les spectateurs qui pensaient assister à une pièce de boulevard traditionnelle pouvaient se montrer surpris. Certes, il s’agit bien d’une comédie, mais qui se déroule dans une…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.