Pas d’internement à vie pour Claude D.

jeu, 08. mar. 2018

Condamné à la prison à perpétuité et à l’internement à vie en première instance, puis par le Tribunal cantonal en 2016, Claude D. ne sera finalement pas interné à vie. Le Tribunal fédéral (TF) a annulé cette mesure, comme cela avait été le cas pour l’affaire Lucie.

Hier dans un communiqué, le TF explique que «le Code pénal exige que deux experts qualifient l’auteur de durablement non amendable.» Selon Mon-Repos, «les conditions ne sont pas remplies». Lors du procès du Tourain, qui avait tué Marie S. en mai 2013, l’un des psychiatres avait dit qu’il ne voyait pas de base scientifique sur laquelle il pourrait fonder un pronostic d’ici vingt ans. La cause est donc renvoyée au Tribunal cantonal vaudois, qui prendra acte et qui modifiera la mesure en un internement ordinaire. La peine de…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses