Un mal à prendre au sérieux

mar, 20. mar. 2018

L’endométriose est une affection gynécologique douloureuse et invalidante, qui a longtemps été négligée. Ses conséquences sont pourtant sérieuses: l’infertilité pour Stéphanie Grandjean, comme pour 30 à 50% des femmes qui en souffrent.

PRISKA RAUBER 

Souffrir d’endométriose, c’est une chose. Que cette maladie vous empêche d’avoir un enfant, c’est terrible.» Stéphanie Grandjean, 42 ans, tente depuis plus de dixsept ans de concevoir un bébé. Mais cette affection (lire ci-dessous) a endommagé ses trompes de Fallope et ses ovaires, les empêche de produire de beaux ovules et de leur permettre de rencontrer les spermatozoïdes de son mari. L’infertilité est pour cette habitante d’Attalens la conséquence la plus préjudiciable de sa maladie. Une maladie longtemps négligée qui touche une femme sur…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le FC Bulle s'impose et vire en tête

Bonne opération pour le FC Bulle! Vainqueurs de Naters (2-0) mercredi soir, les Gruériens prennent provisoirement la tête du groupe 1 de 1re ligue. Les deux buts ont été inscrits par l'attaquant Ndiaw Ndiaye (50e, 53e). Prochaine échéance: la réception de Chiasso en Coupe de Suisse ce samedi à 18h.