Une héroïne courageuse et schizophrène

jeu, 22. mar. 2018

Incarner la jeune héroïne de Hellblade:Senua’ssacrifice, c’est côtoyer quelques heures la schizophrénie. Loin des clichés, avec, en prime, de splendides décors et des combats épiques. Une jeune Picte défie les dieux des enfers pour sauver l’âme de son compagnon. La trame de Hellblade:Senua’ssacrifice sent le classique hack’n’slash, littéralement «taille et tranche» – c’est parti mon kiki, comme dirait mon papa s’il savait se servir d’un gamepad. Mais ce jeu propose bien plus que cela: une approche de la schizophrénie construite avec l’appui de scientifiques. Le jeu fait ainsi écho aux Journées de la schizophrénie, organisées cette semaine dans le canton et en Suisse romande (LaGruyèredu mardi 13 mars).

Dès les premières minutes de jeu, la jeune héroïne, magnifiquement incarnée par…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...