Une victoire durable

mar, 06. mar. 2018

Gagnante ou perdante, Sylvie Bonvin-Sansonnens? Les deux. Certes, la candidate Verte avait le cœur lourd dimanche à l’Hôtel cantonal, éliminée pour 1500 voix à peine. Mais le plus dur, pour elle, est d’avoir été victime de la stratégie du Parti socialiste, l’allié de toujours, qui a lancé sa propre candidate pour assurer le coup. Motif invoqué: Sylvie Bonvin-Sansonnens n’a pas suffisamment de notoriété et d’expérience pour barrer la route à la droite.

Les résultats de dimanche prouvent que le PS s’est trompé à son sujet. Seule à gauche, elle aurait à coup sûr terminé le premier tour en tête et serait désormais une adversaire de taille pour le libéral-radical gruérien Didier Castella. Il paraît même évident, à la lecture des résultats, qu’elle aurait représenté le meilleur atout de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Etre salarié plutôt que rentier, par le stage de réinsertion

Un accident, une rupture, un burnout. Nul n’est à l’abri d’un revers susceptible de bouleverser sa vie, et sa vie professionnelle. Avec la 6e révision de l’assurance invalidité, désormais, la réinsertion prime la rente.