Eels, étrangement sautillant

jeu, 12. avr. 2018

Eels

THE DECONSTRUCTION
L’éditeur

Déjà le titre, The deconstruction, puis la pochette, une allumette et des volutes stylisées. Pour son douzième album, Eels fait table rase, redémarre la machine mise à mal par plusieurs années de dépression chronique et refait surface avec quinze chansons protéiformes. Seul membre permanent de ses délires, Mark Oliver Everett a retrouvé un certain goût à la vie, avec des compositions gaudrioles (Today is the day), pas désagréables, mais étrangement sautillantes. A 180 degrés, l’Américain de 55 ans signe des comptines minimalistes (Sweet scorched earth), des perles de variété clairement pop (Be hurt et l’entêtante Rusty pipes) ou faussement gentillettes (Bone dry), avec des «cha-la-la» qui ne trompent personne.

Evidemment, à vouloir creuser tant de…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Succès sur toute la ligne pour le Giron des jeunesses de Siviriez

Grâce à une météo enchanteresse, le Giron des jeunesses glânoises s'achève, ce dimanche, sur un succès. «Le cortège de samedi a dû attirer entre 8000 et 10000 personnes, explique Arnaud Maillard, coprésident de l'organisation. J'ai rarement vu autant de monde, même lors des fêtes de musique.»