L’Etat met la pression sur Clos Fleuri

sam, 07. avr. 2018

Après les remous qui ont secoué Clos Fleuri fin 2017, le Gouvernement s’exprime notamment sur la rentabilité de l’institution bulloise.

En décembre dernier, la Fédération des organisations du personnel des institutions sociales fribourgeoises (FOPIS) soupçonnait Clos Fleuri de dysfonctionnements et de pression de la part de la direction sur ses employés et les personnes en situation de handicap dont elle a la charge. Des griefs repris dans nos colonnes par des membres du personnel ainsi que des parents de résidents (LaGruyèredu 21 décembre).

Des remous qui avaient convaincu les députés Nicolas Repond (ps, Bulle) et Benoît Rey (pcs, Fribourg) de demander des explications au Gouvernement. Notamment sur la question de savoir s’il était possible, pour la direction de l’institution bulloise,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Jean-François Rime évincé du Parlement

L'UDC gruérien Jean-François Rime s'est fait dérober son siège au Conseil national par Gerhard Andrey qui fait une entrée historique pour les Verts. Autre fait marquant: la démocrate-chrétienn gruérienne Marie-France Roth Pasquier fait son entrée sous la coupole.