Le fardeau des impôts des pères divorcés

jeu, 05. avr. 2018

Ce lecteur s’en prend au système d’imposition actuel.

Je me permets de féliciter le Département des finances du canton de Fribourg, et son directeur Georges Godel, pour la tenue de nos comptes. Avec un bénéfice de 16,2 millions de francs et une bonne réserve d’environ 1 milliard, le peuple fribourgeois peut dire qu’il est bien gouverné. A tel point, d’après ce que j’ai lu dans la presse, que le Gouvernement envisage des baisses d’impôts, notamment au profit des entreprises.

Aider les entreprises, et pourquoi pas, en encourager de nouvelles à s’installer chez nous, est certainement une bonne chose. Mais si on s’engage sur le chemin des baisses fiscales et si, à Fribourg, on cherche des idées, alors j’ai une proposition à faire: revoir la taxation des papas divorcés. Je pense bien entendu…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chez la famille Gremaud, un quotidien digne d’une colo

Christelle et Laurent Gremaud viennent d’accueillir leur quatorzième enfant.

L’une des plus grandes familles de la Gruyère vit dans sa maison de Marsens une existence presque tranquille.

L’organisation familiale repose en partie sur la collaboration des plus grands qui se chargent avec plaisir de la garde des petits.

CLAIRE PASQUIER

FAMILLE NOMBREUSE. «Certains disent qu’on ne fait pas assez d’enfants en Suisse. D’autres qu’on est t...