Le triko

En patois
En français

Adju mon triko, mon tsapi nê, mon jilè è mè tsôthè dè frotson. D’uche a kotyè dzoua le furi cherè inke por adèbon. Por vo, mè j’âyon d’evê, l’è le momin dè dremi, tantyè a Tolèchin, din vouthra mâla, chu lè têréchè.

Rèmarhyin a vo dè no j’avê rètsoudâ è tinyi ou tsô to l’evê. Bouna rèpojâye è a rèvêre! D’uche a pou, le bredzon, la kapèta è le loyi vo rinpyathèri adèbon, din nouthrè chayêtè. Tantyè a l’outon, vê la Chin Martin.

Por-no, lè Barbu dè La Grevire, l’è nouthra vithire dè rèyuva- Po le frê, lè dzalêrè, la bije nêre, la nê… enfin l’evê, l’è le triko. Du Pâtyè a Totè j’Ârmè, por no l’è la vihire dè tridzo, d’armayi. Le bredzon ke no pouârtin avu n’a «modèchte fyèrtâ».

Lè barbu rèprèjinton (chu lè gajètè, ou «karon vijenê», lè kortéje, lè fithè) lè j’armayi, lè vajiyê, lè fretyi, ke pouyèron din on pâr dè dzoua chu lè patheryà, lè frithè di vani, din nouthra bala Grevire.

Yvan Thévenaz ou Piéro a l’Ochkar
Grâta-papê di Barbu

 

Le tricot

Adieu mon tricot, mon chapeau noir, mon gilet et mes pantalons de mi-laine. D’ici quelques jours le printemps sera là pour de bon. Pour vous, mes vêtements d’hiver, c’est le moment de dormir, jusqu’à la Toussaint, dans votre malle, au galetas.

Nous vous remercions de nous avoir réchauffé et gardé au chaud tout l’hiver. Reposez-vous bien, au revoir ! D’ici peu de temps, le bredzon, la capette et le loyi vous remplaceront pour de bon, dans nos sorties. Jusqu’à l’automne, vers la Saint Martin.

Pour nous, les Barbus de la Gruyère, c’est notre «vêture de revue». Pour le froid, les gelées, la bise noire, la neige… enfin l’hiver, c’est le tricot. De Pâques à la Toussaint, pour nous c’est le vêtement de triège, d’armailli. Le bredzon que nous portons avec une «modeste fierté».

Les Barbus représentent (dans les journaux, la télé, les cortèges, les fêtes) les armaillis, les garde-génisses, les fromagers, qui monteront d’ici quelques jours sur les pâturages, les crêtes des vanils, dans notre belle Gruyère.

Yvan Thévenaz ou Piéro a l’Ochkar
Grâta-papê di Barbu

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...