Le triko

sam, 21. avr. 2018

Adju mon triko, mon tsapi nê, mon jilè è mè tsôthè dè frotson. D’uche a kotyè dzoua le furi cherè inke por adèbon. Por vo, mè j’âyon d’evê, l’è le momin dè dremi, tantyè a Tolèchin, din vouthra mâla, chu lè têréchè.

Rèmarhyin a vo dè no j’avê rètsoudâ è tinyi ou tsô to l’evê. Bouna rèpojâye è a rèvêre! D’uche a pou, le bredzon, la kapèta è le loyi vo rinpyathèri adèbon, din nouthrè chayêtè. Tantyè a l’outon, vê la Chin Martin.

Por-no, lè Barbu dè La Grevire, l’è nouthra vithire dè rèyuva – Po le frê, lè dzalêrè, la bije nêre, la nê… enfin l’evê, l’è le triko. Du Pâtyè a Totè j’Ârmè, por no l’è la vihire dè tridzo, d’armayi. Le bredzon ke no pouârtin avu n’a «modèchte fyèrtâ».

Lè barbu rèprèjinton (chu lè gajètè, ou «karon vijenê», lè kortéje, lè fithè) lè j’armayi, lè vajiyê, lè fretyi,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un physicien gruérien à l’Université d’Oxford

Le Tourain Ludovic Scyboz est entré à la prestigieuse Université d’Oxford. Le physicien de 26 ans y effectuera au moins deux ans de post-doctorat et travaillera avec les meilleurs du domaine. Retour sur un parcours pas comme les autres.

ISAAC GENOUD

Si Ludovic Scyboz a toujours su rester discret, ses exploits sont, eux, restés gravés dans les annales du Collège du Sud, à Bulle. La Gruyère y avait d’ailleurs consacré un article, il y ...