Le tsan di j’oji

En patois

La riondêna no j’amênè le furi ti l’è j’an on bokon pye vuto.La têra chè rètsàdè, ke dyon! Chi l’oji chè gouêrnè dè motsè è dè muchiyon, dou tin ke n’in chàbrè adi! Vo j’arè dyora le bouneu dè l’intindre tsetsèyi, in fajin chon ni dè pako, dèjo l’avan-tê. N’in d’a dutrè chouârtè, ma chon totè byantsè è nêrè. Kemin le drapô di Fribordzê. D’outon, lè riondênè ch’inmodôn po lè «payi tsô», ma fidélè, i rèvinyon totavi. 

On oji ke chàbrè to l’an intye-no, ke l’a di balè kola è ke tsantè farmo bin, lè le tsêrdziniolè. Nouthron viyo réjan Pekan l’avê kru conprindre ke chi mo voli dre «tsêre di nyolè»… n’in d’irè pâ rèvinyê. Chédè-vo chin ke medzè, chi galé tsantèri? È bin, i chè nurè dè tsardon, kemin lè j’âno! Èthenâdè-vo pâ, apri chin, ke le kà dè Trivô l’a prê le non dè Tsêrdziniolè! Fachilo, i medzon ou mimo rathali tyè chi l’oji.

Ma, lè Riondênè dè Bro è lè Tsêrdziniolè, vo puéde alâ chin krinte lè j’akutâ tsantâ, dèman, demindze vint’è nà d’âvri, a 17 àrè ou mohyi dè Broc.

Avi a ti lè j’ami dou bon è bi tsan.

Anne Marie Yerly

 

Le chant des oiseaux

L’hirondelle nous ramène le printemps tous les ans un peu plus tôt. La terre se réchauffe dit-on! Cet oiseau se nourrit de mouches et de moustiques pendant qu’il en reste encore. Vous aurez bientôt le bonheur de l’entendre gazouiller, faisant son nid de boue, sous l’avant-toit. Il y en a deux ou trois variétés, mais, toutes sont blanches et noires. Comme le drapeau des fribourgeois. En automne elles s’en vont vers les pays chauds, mais fidèles, elles reviennent toujours.

Un oiseau qui reste à l’année chez nous, qui a de belles couleurs et qui chante bien, c’est le chardonneret. Notre ancien instituteur Piccand avait cru comprendre que ce terme voulait dire tsêre di nyolè (tomber des nues)… Il n’en était pas revenu. Savez-vous ce que mange ce joli chanteur? Et bien, il se nourrit de chardon, comme les ânes. Etonnez-vous après-ça, que ce chœur de Treyvaux ait choisi le nom de Tsêrdziniolè! Facile, nous mangeons au même râtelier que cet oiseau.

Mais, les Hirondelles de Broc et les Chardonnerets, vous pouvez, sans crainte, aller les écouter demain dimanche 29 avril, à 17 heures à l’église de Broc.

Avis à tous les amis du bon et beau chant.

Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses