Un contrôle accru sur Groupe E est inutile

jeu, 26. avr. 2018

Dans leur motion déposée l’été passé, les députés Gabriel Kolly (udc, Corbières) et André Schœnenweid (pdc, Fribourg) demandaient que l’Etat, actionnaire majoritaire de Groupe E, s’assure une représentation privilégiée au conseil d’administration (CA) de l’entreprise. Ils proposaient ainsi de modifier la Loi de 2000 sur le statut des Entreprises électriques fribourgeoises (LEEF) afin de permettre au Grand Conseil d’élire trois députés au CA de Groupe E (nouvelle dénomination des EEF depuis leur fusion, en 2005, avec Electricité neuchâteloise). Dans sa réponse, le Conseil d’Etat juge cette motion tout bonnement irrecevable.

On s’en souvient, le peuple fribourgeois acceptait, en juin 2001, la transformation des EEF, alors établissement autonome de droit public, en société anonyme de droit…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un Super Puma en gare de Bulle

Samedi, le trafic ferroviaire a été perturbé en gare de Bulle. «Nous avons engagé un Super Puma pour transporter les mats du futur faisceau de voies dans la zone de Planchy», explique Stéphane Berney, porte-parole de TPF.