Une Grange Exposition met la forge en valeur

mar, 10. avr. 2018

PAR PRISKA RAUBER

La forge-musée de La Tzintre, à Charmey, a déjà accueilli 2000 visiteurs depuis 2016. Ils ont pu découvrir un savoir-faire traditionnel en un lieu unique, préservé tel qu’il était dans les années 1930. Désormais, en plus de faire l’expérience du feu et de l’enclume, ils pourront s’informer sur le monde du métal grâce à la Grange Exposition, attenante à la forge, qui sera inaugurée ce samedi. «Il s’agit d’une vitrine sur l’art du forgeron, des métiers de la forge et du maréchal-ferrant», a précisé Charles-Henri Brandt, président de l’Association des amis de la vieille forge de Charmey, hier lors d’un point presse.

Elle abrite ainsi un parcours didactique et muséal de quinze mètres, élaboré par deux amis de la forge: le coordinateur du Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut Patrick Rudaz et l’artiste Flaviano Salzani. A travers des archives, il présente notamment la famille Roos, les ancêtres forgerons de l’actuel propriétaire des lieux, Frédy Roos. Mais aussi, objets à l’appui, les multiples aspects du travail, son évolution et différentes réalisations.

On apprendra par exemple que l’âge d’or de la ferronnerie fribourgeoise se situe au XVIIIe siècle. Que maréchalferrant ne représente que la partie la plus rentable de la ferronnerie. Ou que le barrage de Montsalvens, inauguré en 1921, a fourni à la forge de La Tzintre un travail important, avec la fabrication de burins, de ciseau x, de ma sses, de pieds-de-biche ou de boulons.

Mission patrimoniale

Témoin du développement rural de la vallée de la Jogne, la forge faisait partie intégrante du pôle commercial de La Tzintre. Dans le hameau, la boulangerie, l’Auberge des XIX cantons – démolie à la fin des années 1970 lors de la correction du tracé de la route – et la cave faisaient partie d’un circuit très fréquenté par les armaillis. Les mules à la forge dès le petit matin, les fromages à la cave, du pain à la boulangerie et du réconfort à l’auberge.

La forge et sa Grange Exposition font ainsi œuvre de mission patrimoniale. D’ailleurs, cet espace deviendra l’un des points forts du Chemin des traditions vivantes, un projet mis en œuvre par le Parc naturel régional qui sera présenté en mai. Il reliera, dans un premier temps, la Maison Cailler à Broc au cimetière de Bellegarde, en passant par la Maison du bois (le chalet de Bataille) et les caves à fromage de La Tzintre.

A noter que la grange rénovée – en un an et demi pour un coût de 456 000 francs – abrite également une salle de conférences d’une cinquantaine de places, équipée pour des séminaires. «L’idée est aussi d’organiser des expositions temporaires, dans le local réservé à cet effet au rez-de-chaussée», a précisé Charles-Henri Brandt. ■

Charmey, forge de La Tzintre, inauguration de la Grange Exposition, samedi 14 avril à 17 h. Portes ouvertes, dimanche 15 avril, 10 h à 17 h

Inscriptions aux visites et initiations à l’art de la forge: www.forgedecharmey.ch

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.