Abus de système

Commentaire

Votation. Même quand elles sont vouées à l’échec, les initiatives ont généralement le mérite de créer le débat. «Monnaie pleine» n’a même pas atteint cet objectif tant le sujet est complexe et abstrait. Tout au plus aura-t-elle mis en lumière le système méconnu de la création d’argent. Prévenir les crises, rapprocher la finance de l’économie réelle? Les intentions sont louables, tant il y a à faire. Mais est-ce la bonne formule? Non. Laisser à la Banque nationale suisse le monopole de la création d’argent priverait les banques commerciales d’un outil essentiel. A terme, les crédits seraient ralentis, voire raréfiés. Les clients, eux, risqueraient de se tourner vers des établissements étrangers. La BNS ne veut d’ailleurs pas de ce cadeau empoisonné. En cas d’acceptation, la Suisse serait le seul pays du monde à adopter un tel fonctionnement. Un laboratoire expérimental dont on ne sait pas s’il explosera dans les deux semaines ou s’il donnera vie à l’idée du siècle. Ce pari touche à l’inconscience. Aucun parti, d’ailleurs, n’est prêt à le relever. Le système helvétique est un des rares à permettre de voter sur tout et sur rien. Une chance, un privilège. Sauf que là, on frise l’abus de système. Jérôme Gachet

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

La télécabine contrainte de tirer la prise

En manque de liquidités et en situation de surendettement, la société Télécabine Charmey - Les Dents-Vertes en Gruyère SA dépose le bilan. Le juge prononcera vraisemblablement la faillite.

La poursuite des activités aurait risqué de péjorer encore la situation financière de la société, entraînant l…