Hans-Jörg Marti reprend la syndicature

mar, 15. mai. 2018

Après un week-end à cogiter sur les conclusions de l’enquête administrative qui les visait, les conseillers communaux semsalois se sont retrouvés hier matin. François Genoud, préfet de la Veveyse, les avait spécialement convoqués pour discuter des mesures d’accompagnement – une médiation et un mentorat– décidées pour remettre la commune sur les bons rails (La Gruyère de samedi). Les trois collaborateurs de l’administration communale et les deux avocats mandatés pour suivre la commune étaient également présents.

Conformément à la décision de la préfecture, un nouveau syndic a été nommé provisoirement, jusqu’à la fin de l’accompagnement, dont la durée est indéterminée. Hans-Jörg Marti prend ainsi la succession d’Yvan Hunziker. Déchargé de la fonction, ce dernier a, pour rappel, démissionné.

«Le choix d’Hans-Jörg Marti a été proposé par l’enquêtrice et confirmé par la préfecture. Il nous semblait la personne la plus à même de resserrer les liens entre les membres du Conseil», explique François Genoud.

Le libéral-radical de 60 ans, responsable d’une succursale dans le domaine des transports et membre de l’Exécutif depuis deux ans, a été choisi «pour sa personnalité». «Le fait qu’il porte les couleurs du PLR tombait également bien. Nous respectons ainsi le choix démocratique des élections», indique le préfet.

Hans-Jörg Marti souligne ne pas avoir accepté le poste «pour des questions politiques», mais pour permettre à Semsales de repartir du bon pied. «Mes collègues m’ont donné leur aval», précise le Bernois d’origine, habitant de la commune depuis vingt-cinq ans et par ailleurs président de la société de tir.

Comme l’ordonnait également le préfet, certains dicastères changent de main. En tant que syndic, Hans-Jörg Marti s’occupera de l’administration et du personnel. Son dicastère – sociétés, agriculture et forêts – est attribué à Marcel Frei (plr), précédemment responsable de l’épuration, des eaux et des routes. Des domaines que se répartiront les six conseillers, en attendant une prochaine élection complémentaire.

«Bon espoir»

Le préfet dit avoir «bon espoir» pour la suite, «même si les problèmes ne se résoudront pas en deux semaines». «La dynamique était bonne ce matin, la discussion était constructive», appuie-t-il. Si de futures démissions demeurent «possibles», «aucun conseiller» n’a fait part de sa volonté de quitter le navire.

Quant à la facture finale de l’enquête, à charge de la commune, son montant restera confidentiel jusqu’à l’échéance du délai de recours. «Nous ne voulons pas que la population ne se focalise que là-dessus. Il serait dommage d’occulter les signaux positifs que nous pouvons constater désormais», justifie François Genoud.

Ce dernier sera présent lors de l’assemblée communale de mardi prochain pour répondre aux questions des citoyens. FP

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.