On payi ke tsantè

En patois
En français

Lè dzin di tyinton vejin, l’an chovin on piti fôri charitâbyo kan i dèvejon di Fribordzê. I dyon ke lè korbé chè kràvon le bè avu oun’âla, in pachin chu no. Portan, pê Dzenèva, le lujé l’a le mimo chon tyè le nouthro. Anfin, fô léchi dre!

Ma, chin ke no j’an, è ke l’è bin nouthro, l’è ke no j’an di fameu tsantèri. Chin, i puon pâ le no robâ! L’Abbé Kaelin dejê, l’i a dè chin dza bin di j’an, ke d’apri la grantyà dou tèritéro, l’i avê pâ on indrê ou mondo, yô l’i avi atan dè chochyètâ dè tsan. Ouna pràva dè pye: demâ, vêr no, chu lè chaptanta mayintsètè ke l’an tsantâ le mi di Mé, mé de na thinkantanna l’an tsantâ, tinyidè-vo bin, in patê. Rèmarhyin hou ke l’ou j’an aprê din lè j’èkoulè. Chin i chufi dza po no fére on pechin potè dè bon chan.

Din ti lè velâdzo l’i a ôtyè ke chè pâchè in tsantin. Fô bin chè dèmenâ po rèyi on konthê. È pu, i tsanton pâ rintyè di nyinouylè, l’i a adi di farmo bon konpojiteu è di bounè linvouè po lou trovâ di parolè.

No van dyora aprindre, che l’è pâ dza fê, lè non di j’èlu ke chon jou rèyi po tsantâ l’an ke vin a la Fitha di Venyolan… vo vêdè don, ke l’è j’ôtro tyinton l’an fôta dè nouthrè bi dzouno fribordzê!

Anne Marie Yerly

 

Un pays qui chante

Les gens des cantons voisins ont souvent un petit sourire charitable quand ils parlent des Fribourgeois. Ils disent que les corbeaux se couvrent le bec avec une aile en passant sur nous. Pourtant à Genève, le purin a la même odeur que le notre. Enfin, laissons dire!

Mais, ce que nous avons, et qui est bien à nous, c’est que nous avons de fameux chanteurs. Ça, ils ne peuvent pas nous le voler. L’Abbé Kaelin disait, il y a de cela bien des années, que d’après l’étendue du territoire, il n’y avait pas, au monde, un endroit où il y avait autant de sociétés de chants. Une preuve de plus, mardi, chez nous, sur septante enfants-chanteurs du mois de mai, plus d’une cinquantaine ont chanté, tenez-vous bien, en patois. Merci à ceux qui leur ont appris, à l’école. Cela suffit à nous faire un volumineux pot de bon sang.

Dans tous les villages il y a quelque chose qui se passe en chantant. Il faut bien se démener pour choisir un concert. Et, on ne chante pas que de vieilles rengaines, il y a encore de fort bons compositeurs et de bonnes langues pour leur trouver des textes.

Nous allons bientôt apprendre, si ce n’est déjà fait, les noms des élus qui ont été choisis pour chanter, l’an prochain à la Fête des Vignerons… vous voyez donc que les autres cantons romands ont besoin de nos beau garçons fribourgeois!

Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.