Retour sur disque et à Guin des pionniers du stoner

sam, 12. mai. 2018

Sleep

THE SCIENCES
Third Man Records

Une année après avoir enflammé le Kilbi, les mythiques

Américains de Sleep sont de retour, ce mercredi, au Bad
Bonn de Guin (désolé, c’est complet). Avec, sous leurs aisselles dégoulinantes, un quatrième album intitulé
The sciences, le premier depuis vingt ans.

Revenons un instant au début des années 1990. En Californie, certains fument de l’herbe et écoutent Black Sabbath. Au sud, Kyuss façonne le desert rock avec Blues for the red sun, tandis qu’au nord, à San Jose, Sleep donne naissance au doom metal, avec Sleep’s holy mountain. A trois – guitare, basse, batterie – ils distillent un son aussi massif, aussi lent, aussi implacable qu’un magma de lave qui coulerait d’un volcan hawaïen. Sans le savoir, ils inventent le stoner, popularisé à la fin de la…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...