Celui qui refuse de baisser les bras

jeu, 28. juin. 2018

Une époque formidable

Longtemps, la politique italienne a fait sourire. Silvio Berlusconi avait beau multiplier les provocations et les décisions qui ne servaient que ses intérêts, on ne le prenait pas vraiment au sérieux. Cause toujours, peu importe, les Italiens se débrouillent tout seuls.

Aujourd’hui, ce n’est plus la même limonade. Le rire s’efface devant la colère et la peur en voyant Matteo Salvini s’imposer comme l’homme fort du Gouvernement de Giuseppe Conte, ce fade juriste propulsé Premier ministre. Le secrétaire général de la Ligue, devenu ministre de l’Intérieur, est désormais le chef, le vrai, qui règne à coups de tweets et de selfies.

Après avoir interdit aux bateaux des ONG d’accoster dans les ports italiens avec les migrants qu’ils ont sauvés en mer, Salvini veut recenser…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...