Désorienter le visiteur, entre réalité et illusion

sam, 02. juin. 2018

Aysha Hamouda a grandi dans la cité de Gruyères, avant d’entreprendre des études artistiques aux Etats-Unis. Invitée par le festival Altitudes, qui a ouvert hier, elle investit les caves de la Part-Dieu avec une installation qui mêle réalité et illusion et questionne sur l’émergence d’une ère post-vérité. SOPHIE ROULIN

Le monde d’Aysha Hamouda a été tourné sens dessus dessous à un moment de son cursus artistique: «Le monde était devenu plat, en 2D, les perspectives n’étaient plus là.» Quand le phénomène s’arrête, l’étudiante veut le comprendre et le recréer pour le faire ressentir à d’autres. Elle choisit donc la dissociation – visuelle mais pas seulement – comme sujet de recherche pour son travail de master, ce qui faisait d’elle une invitée idéale pour le festival Altitudes, dont…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...