La littérature, terrain de jeu et de recherche

jeu, 21. juin. 2018

Philippe Djian
À L’AUBE

Gallimard, 192 pages

Philippe Djian aime les coquetteries stylistiques, les astuces qui bousculent et poussent à un autre rythme de lecture. Comme les (désagréables) absences de renfoncement en début de paragraphe ou, ici, le choix de renoncer aux points d’exclamation, d’interrogation, de suspension. Pas de guillemets non plus, ni de tirets pour les dialogues. Ce qui crée un effet d’aplatissement, de distanciation, qui paraît étrange au début, mais finit par fasciner. Après plus d’une vingtaine de romans, Djian continue ainsi à chercher et à expérimenter. A empoigner ses phrases pour les tailler à coups d’ellipses. L’histoire importe moins que ce travail sur la langue. Joan et son frère autiste viennent d’enterrer leurs parents, sur la côte Est des Etats-Unis.…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...