Moloks surveillés de bien plus près

sam, 23. juin. 2018

En cause notamment, la présence d’ordures ménagères dans divers moloks réservés au papier et au carton. Une incivilité qui empêche leur recyclage et entraîne donc leur incinération, plus chère et moins écologique. Ce n’est pas tout: l’usage obligatoire des sacs officiels n’est pas systématiquement respecté, ce qui entraîne cette fois une inégalité de traitement vis-à-vis des citoyens scrupuleux. La commune a pris deux mesures. D’une part, la signalétique sur les moloks sera rendue encore plus claire. D’autre part, elle a mandaté «avec regret» une société de surveillance privée qui effectuera des contrôles et dénoncera les contrevenants. Coût de cette mesure temporaire: 30 000 francs, pris sur le budget de fonctionnement. Si cela ne suffit pas, d’autres mesures suivront. Mais la ville «espère pouvoir compter sur le bon sens de ses citoyens».

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

A Bulle, l’immobilier se déconnecte de la réalité

On construit toujours beaucoup à Bulle alors que le taux de vacance est en nette hausse.

D’importants projets sont pourtant en préparation, poussés par des promoteurs volontaristes.

Investisseurs institutionnels et observateurs en appellent à ralentir le rythme.

JEAN GODEL

ENQUÊTE. A Bulle, les immeubles continuent de pousser comme des champignons après la pluie. Pourtant, les conditions du marché de l’immobilier ont changé. Ainsi le tau...