Non à l'étude sur une commune unique en Veveyse

| dim, 10. juin. 2018

A une courte majorité (52,1%), les Veveysans, sondés dimanche, ne veulent pas poursuivre le projet de commune unique. Le non est plus marqué au niveau des communes: six sur neuf ne veulent pas d'une étude de fusion. Le projet n'est toutefois pas encore enterré, assure le préfet François Genoud.

En ce dimanche de scrutin fédéral et cantonal, la population veveysanne répondait à un sondage sur le projet de commune unique dans le district. A la question «êtes-vous favorables à la réalisation d'une étude de fusion qui réunirait en une seule les neuf communes de la Veveyse?», elle a dit non à 52,1%.

Châtel-Saint-Denis (55,7%), Bossonnens (53,3%) et Saint-Martin (52,2%) se sont prononcés favorablement à la poursuite du projet. Les six autres communes ne le souhaitent pas: La Verrerie à 70,2%, Attalens à 58,2%, Remaufens à 56,5%, Semsales à 55,7%, Le Flon à 54,3%, Granges à 52,1%.

Particularité du sondage, les citoyens ayant répondu non à la première question pouvaient dire s'ils voulaient ou non maintenir la situation actuelle. Sur ces derniers, 61,2% sont pour le statu-quo, alors que 35% se montrent ouverts à une fusion plus petite.

Faible, la participation s'est élevée à 27,5%.

Selon François Genoud, préfet de la Veveyse, ces résultats «ne sont pas si négatifs. La population refuse qu'à une courte majorité.» Pour l'heure, il n'enterre donc pas définitivement le projet de commune unique. «Une décision sera prise mercredi avec l'ensemble du groupe de travail», a-t-il réagi.

Commentaires

Quid du respect du citoyen si déjà on se prononce : tout n’est pas enterré... Perso j’étais ouvert à des fusions mais pas une seule commune

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.