Oui clair à 20 millions pour la patinoire

sam, 23. juin. 2018

PAR DOMINIQUE MEYLAN

NOUVELLE PATINOIRE DE FRIBOURG

Changement de décor, jeudi matin, à la reprise des débats du Grand Conseil, sur la nouvelle patinoire de Fribourg. Alors que, la veille, il refusait de répondre tant à Gabriel Kolly (udc, Corbières) qu’à Pierre Mauron (ps, Riaz), le conseiller d’Etat Jean-Pierre Siggen a d’emblée changé son fusil d’épaule (La Gruyère de jeudi). «Ce matin, je vais adopter un ton gaullien: je vous ai compris, a-t-il lancé aux députés. Oui, la Banque cantonale de Fribourg (à hauteur de 5 millions), Groupe E et l’ECAB (3 millions chacun) font partie des actionnaires de L’Antre SA.» Le responsable de la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport a également avoué avoir «pris connaissance de la liste complète des actionnaires, des entreprises solides et sérieuses, dont deux sont cotées en bourse». Cette déclaration liminaire a eu le double don de répondre aux questions «légitimes» de la veille et d’éviter le report de la décision à la rentrée de septembre. Ainsi rassurée, une majorité de députés a balayé, en seconde lecture, l’amendement socialiste qui visait à plafonner le crédit à 15 millions (58 voix contre 39), le Grand Conseil a également validé la participation d’un représentant du canton au conseil d’administration de L’Antre SA. Le vote final, pour un crédit étatique de 20 millions (sur un total de 85 mio) a largement passé la rampe, avec un total de 82 voix pour, 10 contre et 9 abstentions.

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

La matinée de jeudi a également été l’occasion des deuxième et troisième lectures de la révision de la Loi sur l’aménagement du territoire. Là encore, plusieurs amendements ont fait l’objet de discussions prolongées. Notamment sur la demande de porter le droit d’emption à douze ans. Malgré le plaidoyer du conseiller d’Etat Jean-François Steiert sur le «mauvais signal donné à la Confédération et le risque d’un refus du Plan directeur cantonal», les députés du camp bourgeois ont fait pencher la balance pour cette solution «qui protège la propriété des personnes physiques et des PME», selon les termes de l’auteur de l’amendement Bertrand Morel (pdc, Lentigny). Une large majorité du plénum s’est également ralliée derrière le nouvel amendement de Nadia Savary-Moser (plr, Vesin), qui vise à ne pas péjorer, en termes de subventions, les «districts bons élèves» qui ont pris de l’avance dans la planification de leurs Plans directeurs régionaux. Une fois toutes ces «décisions avant tout symboliques» entérinées, le Grand Conseil s’est aligné derrière la dernière version, avec un vote final à 99 voix contre 1 et une abstention.

PRISON CENTRALE DE FRIBOURG

Avant de quitter les bancs de l’Hôtel cantonal pour leur excursion estivale, les députés ont encore accepté (91 oui contre 1 non) un postulat de la commission de justice qui demande la fermeture de la prison centrale et la création d’un centre judiciaire. Cosigné par 58 députés, ce texte a été élaboré après l’évasion spectaculaire d’un détenu en septembre 2017. L’un après l’autre, tous les partis ont appuyé cette requête. «Ce bâtiment est vétuste et nécessiterait une lourde rénovation», affirme Antoinette de Weck (plr, Fribourg), qui voit dans cette évasion «une très mauvaise image pour la justice fribourgeoise, qui rappelle Les gendarmes à Saint-Tropez.» Même son de cloche pour Francine Defferrard (pdc, Villarssur-Glâne), qui plaide pour un regroupement géographique de tous les services concernés. «Un vrai centre judiciaire et pénal», comme le décrit Nicolas Kolly (udc, Essert), le président de la commission de justice. «Un centre qui devrait trouver sa place dans l’agglo», pour Elias Moussa (ps, Fribourg).

Conscient de la situation, le conseiller d’Etat Maurice Ropraz a rappelé qu’il n’a pas attendu ce postulat pour désigner un groupe de travail sur cette question. «La création de ce centre, dont il faudra déterminer l’emplacement, est désormais une priorité», a-t-il affirmé. Ce chantier pourrait du coup retarder la seconde étape de l’extension de Bellechasse, qui concerne la création d’une unité thérapeutique de 60 places. ■

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...