Pixels et caetera

sam, 16. juin. 2018

Il y a beaucoup à dire sur le football, alors n’en disons pas trop. Ni des choses intelligentes ni bêtes. Aucun souvenir d’enfance (mon père était un grand joueur), pas d’analyse intello (l’arbitrage vidéo sur le terrain n’est que le prolongement de la vidéo surveillance dans nos rues), pronostics et géopolitique, non merci. Mais comment en dire peu alors que tout le monde en parle? Peut-être par l’expression, ici, d’une pensée à tous ceux, en toutes occasions, qui ont laissé passer le ballon, qui ont fait le mauvais tir, qui ont perdu la passe. Cela nous est arrivé à tous, et ça nous arrivera encore. A un moment ou à un autre. C’est comme ça, il faut se concentrer sur le prochain ballon et tenir jusqu’à la fin du match. Je parle de la vie, on se comprend. CLAUDE ZURCHER

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...