Ry Cooder, le retour du prodigieux papy

sam, 02. juin. 2018

Ry Cooder

THE PRODIGAL SON
Universal

A 71 ans bien tassés, Ry Cooder n’a plus rien à prouver, mais ça ne veut quand même pas dire que le papy n’a plus rien à chanter ni à slider. La preuve avec The prodigal son, son premier enregistrement en six ans, qui ajoute une galette à la septantaine que compte déjà sa fabuleuse carrière. Dès les premiers accords de Straight street, les cœurs balancent: que penser de cette énième version du standard de John Coltrane, écrit en 1957 et repris depuis lors à toutes les sauces? Ou de Nobody’s fault but mine, le blues larmoyant de Blind Willie Johnson, popularisé par les feulements de Robert Plant et les délires de Jimmy Page lors des derniers soubresauts d’un Led Zeppelin sur le déclin? Du bien, forcément. Car le guitariste californien possède ce toucher…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.