Sara Oswald, la violoncelliste qui prend le temps d’éclore

jeu, 14. juin. 2018

Violoncelliste formée à la musique baroque, excellant dans l’art de l’improvisation ou accompagnatrice de Sophie Hunger en tournée, la Fribourgeoise Sara Oswald joue trois fois au festival Altitudes. Rencontre… en altitude.

CHRISTOPHE DUTOIT

Saviez-vous qu’un poster de Pink Floyd pouvait influencer toute une vie? «A l’âge de 13 ans, j’adorais les chevaux, mais mes parents trouvaient l’équitation trop dangereuse. Je jouais du piano depuis petite et j’ai alors décidé de commencer un autre instrument. Une prof au Conservatoire de Fribourg avait un poster de Pink Floyd dans sa salle. Il se trouve qu’elle était violoncelliste. Ce n’était pas vraiment un coup de cœur…»

Sur les hauteurs de Martigny, Sara Oswald prend le temps de la rencontre. Durant quelques jours, elle s’offre une respiration…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...