Un autre monde

jeu, 14. juin. 2018

Dans l’univers des oligarques, on s’offre des clubs de football, on parle en millions et, à la condition de ne pas avoir raté sa vie, en milliards. Dans le cas du procès qui s’est tenu à Fribourg, une petite somme de 46 millions de francs était en jeu. La Banque européenne de développement réclamait en effet le remboursement d’un prêt datant de 1997 à l’entreprise Gazprom Neft. Pour Roman Abramovitch et son associé Evgeny Shvidler, la question était de savoir s’ils étaient impliqués dans cette situation. Et s’il a eu lieu à Fribourg, c’est que la société Runicom, liée à l’affaire, y est enregistrée.

Si on parle au passé, c’est que tout est terminé. Abracadabra… plus de procès! D’un coup de baguette magique, les parties ont signé un accord extrajudiciaire à l’abri des regards. Et tant pis…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...