Vent celtique au cœur de la ville

sam, 30. juin. 2018

La bise n’a pas eu raison de la curiosité des 1620 spectateurs qui ont assisté jeudi soir au premier Gruyère Tattoo. Un spectacle donné encore deux fois ce samedi, qui fait se croiser le son des cornemuses avec celui des accordéons et des harmonies de la région.

SOPHIE ROULIN

Des frissons, les spectateurs du premier Gruyère Tattoo en ont ressenti jeudi soir. D’une part parce que la bise a soufflé le froid sur «le chaudron», comme a été renommée la place de l’Eglise de Bulle, transformée en arène temporaire. Mais aussi parce que le spectacle, placé sous la direction de Lionel Chapuis, a réservé son lot d’émotions musicales et visuelles. A retrouver encore ce samedi, à 18 h et à 21 h 30, dans le cadre de la 27e Fête fédérale des tambours, fifres et clairons, qui se tient jusqu’à dimanche.…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...