«Un éveilleur d’espérance»

Cette lectrice regrette le départ de l’abbé Miserez.

Un éveilleur d’espérance est passé. Ces gens-là, tels des prophè-tes, ne font que passer. Ils interpellent, bousculent et donnent envie. Mais ils poursuivent.
Cet éveilleur a pour nom l’abbé Bernard Miserez, curé mo-dérateur de l’Unité pastorale de Notre-Dame de Compassion. «Un simple prêtre du plancher», comme il se définit modestement, donnant ainsi sens à la citation de l’écrivain G. K. Chesterton: «De la vallée, on voit de grandes choses, du sommet du pic, on n’en voit que de petites.» Son intelligence, son intériorité, son amour du beau ont donné à sa parole la force de sa vérité, la résonance de sa profondeur, l’élégance de sa musique. Il nous a rappelé qu’en dépit de notre fragilité humaine nous pouvons construire une communauté authentique de croyants dépassant tout formalisme réducteur.
Tous ceux qui, durant ces années, ont eu le bonheur de l’entendre à travers célébrations, homélies ou soirées bibliques ont goûté à un Dieu qui nous aime d’un amour inconditionnel et nous affranchit de nos carcans. En nous invitant à vivre au quotidien l’Evangile, certes exigeant, mais ô combien libérateur, il a semé le bon grain. A nous de poursuivre dans cet élan de vie!
Merci à l’abbé Bernard Miserez. Qu’il continue avec joie à transmettre sa foi contagieuse et enthousiaste là où il est appelé.
Marthe et Bernard Grandjean, Sâles

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.